vendredi 9 septembre 2011

englishman in New York

2 commentaires:

franck a dit…

J'adore... mais surtout pour la vieille dame qui n'est pas sans me rappeler le charme rétro des personnages de Sylvain Chomet (Les Triplettes de Belleville, l'Illusionniste)
Grand bravo !

les gueules cassées a dit…

Merci Franck, la vieille dame en question s'appelle Quentin Crisp, un être hybride et personnage centrale de cette magnifique chanson...